Comment pour séparer les Noirs des Blancs;

Comment les mouvements de protestations sociales ont conduit-elles à des changements significatifs dans le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis?A travers l’histoire et dans des environnements diverses, des mouvements de protestations sociales ont conduit à des changements significatifs. Un des changements les plus marquants est le mouvement des droits civiques, symbolisé par la figure emblématique de Martin Luther King.A partir du 17ème siècle, le commerce triangulaire s’instaure entre l’Amérique, l’Europe et l’Afrique. Les négriers partaient d’Europe pour chercher des esclaves en Afrique et les vendre en Amérique. Les Européens ramènent alors dans leur pays des produits de luxe. Les Noirs n’ont pas choisi de s’installer aux Etats-Unis. Toutefois, ils subissent des ségrégation raciales extrêmes. C’est grâce à la guerre de Sécession (1861-1865) que l’esclavage est abolit. Mais malgré l’émancipation des Noirs sur le plan légal, la ségrégation raciale persiste.Aucun des droits des Noirs n’a été reconnu sans un long combat moral, politique et idéologique. Les mouvements de protestation contre les autorités sont alors une étape célèbre vers l’indépendance pour un peuple. Ils s’agissent de rejeter l’injustice et lutter contre toute forme de ségrégation, promouvoir l’égalité des droits.La ségrégation raciale désigne des lois pour séparer les Noirs des Blancs; les Noirs doivent prendre les moins bonnes places dans les bus, ne mangent plus dans les mêmes restaurants, ils fréquentent les écoles de Noirs, les églises de Noirs, les hôpitaux de Noirs. La cour suprême reconnaît la légalité de la ségrégation. Si un Noir ne respecte pas les lois de la ségrégation, il pourrait être réprimandé, arrêté ou même battu. Alors, des millions de Noirs fuiront vers le Nord pour échapper à la discrimination raciale.Lors de la seconde guerre mondiale, les Noirs prirent conscience de leur force et de leur nombre: ils se sont rendu compte que des actions de masse non-violentes pouvaient faire fléchir les autorités fédérales.