Un spécieux, que je n’ose le communiquer

      Un de
ses oncles, administrateur de canot, qui va à Martinique, le tient à son bord ; les enfonces de la maritime
et le service d’agissements auquel nous l’astreignons font incessamment allonger
ses illusions. Ramené au « Havre » et blasé  de la destinée maritime, il est placé au
collège des « Jésuites de Caen ». Il  s’y  glorifie à la pensée d’aller au loin convertir
les peuples barbares ; son père paisible cette exaltation en le destituant
faire sa philosophie à l’  institution de
Rouen.

         Il 
entre après à l’école nationale des « ponts et chaussées » à
l’âge de vingt ans et devient ingénieur en 1758. Envoyé en cette aptitude à
l’armée, à Düsseldorf, son excitabilité
et son indocilité le font destituer ; donc il rentre au « Havre »,
où son père s’est remarié. Il ne pouvait pas réconcilier avec sa marâtre, il arrive
à Paris en 1760. L’année subséquente, il demande à être envoyé comme ingénieur
à l’île de Malte mais la guerre n’ayant pas lieu, il retourne à  Paris avec une conception d’apprendre les
mathématiques.

Best services for writing your paper according to Trustpilot

Premium Partner
From $18.00 per page
4,8 / 5
4,80
Writers Experience
4,80
Delivery
4,90
Support
4,70
Price
Recommended Service
From $13.90 per page
4,6 / 5
4,70
Writers Experience
4,70
Delivery
4,60
Support
4,60
Price
From $20.00 per page
4,5 / 5
4,80
Writers Experience
4,50
Delivery
4,40
Support
4,10
Price
* All Partners were chosen among 50+ writing services by our Customer Satisfaction Team

             Disposition éphémère : le
jeune homme avide d’horizons authentiques, va sacrer sa vie aux voyages et rêvasser
de former une république suprême. Il tente la richesse à l’étranger  et emprunte quelque argent, il part après
pour la Hollande, et de là se rend à Saint-Pétersbourg, empli d’espérance
dans l’indulgence éprouvée de l’impératrice Catherine
pour les Français. Pourvu d’une sous-lieutenance dans le corps de l’esprit, il
ne survient pas faire séduire au Gouvernement le projet d’une assemblée pour l’exploration
 d’un passage aux  indes par la Russie.

         Il se sépare à Ville-d’Avray, où il
loue une pièce chez le curé, et place en ordre ses souvenances de voyage et écrit
des mémoriaux sur la Hollande, la Russie, la Pologne, la Saxe, la Prusse.
Il vire son esprit méthodique vers des arguments hasardés. « J’ai  recueilli,
écrit-il, sur le mouvement de la terre des observations, et j’en ai formé un
système si hardi, si neuf et si spécieux, que je n’ose le communiquer à
personne…Je m’accroche à tout, et laisse flotter çà et là des fils, comme
l’araignée, jusqu’à ce que je puisse ourdir ma toile. »1.